On vous parlait il y a peu de temps de ce segment du marché low cost chinois, détenu par Xiaomi depuis septembre 2013 avec son Red Rice, dans lequel la plupart des constructeurs concurrents semblent vouloir s’engouffrer et grappiller quelques parts de marché au lapin vétu d’une chapka communiste.

Meizu crée ici la surprise, on ne s’attendait pas à voir débarquer sur ce segment le géant chinois plutôt habitué au monde des appareils hauts de gamme. Et comme on peut s’en douter, Mediatek ne sera pas encore une fois étranger à cette nouvelle.

meizu_blue_charm

Le fabricant va en effet nous proposer d’ici peu de temps un nouvel appareil lui aussi inscrit dans la gamme “Note”. Le Meizu Blue Charm viendra avec un écrant XL de 5.5 pouces Full HD 1920x1080p et surtout un processeur Mediatek Octa Core MT6592 cadencé à 8×1.7Ghz. Nous devrions avoir aussi une caméra principale de 8Mpx avec capteur de haute définition ainsi que le tout dernier OS Flyme en version 3.0… Et c’est tout ce que nous aurons pour le moment, Meizu ayant été avare de détails comme à son habitude. Trop tôt donc pour conclure si cet appareil, même avec tout le savoir faire de Meizu, pourra être un potentiel tueur de Xiaomi Redmi Note, qui lui déjà dispose d’un APN de 13Mpx et d’une expérience Mediatek bien rodée avec son Red Rice, expérience dont Meizu ne bénéficiera pas quant à lui. Deuxième certitude, la 4G LTE ne sera pas encore de la partie pour cette fois.

meizu_blue_charm_2

Mais saluons déjà la volonté de Jack Wong, le CEO de Meizu, de vouloir étendre l’horizon de sa firme bien en souffrance depuis quelques mois, les MX2 et MX3 n’ayant pas mobilisés les foules et atteints les résultats escomptés. Espérons que l’arrivée du Blue Charm Note et de l’OS Ubuntu Touch renverseront cette tendance. En attendant, des bruits de couloirs font entendre que le Blue Charm de Meizu devrait sortir dans les bacs courant mois de juin prochain, juste avant l’été à un tarif tournant autour des 1000 yuans (125€) afin de concurencer le Redmi Note de Xiaomi qui parait être, pour beaucoup de fabricants, l’appareil à abattre.

A propos de moi

JT Geek mobile

2 commentaires

Votre commentaire