chine-usa-cyberguerre

Des dommages à hauteur de 300 milliards de dollars par an

C’est le chiffre avancé par un récent rapport remis par la Commission Américaine sur le Vol de Propriété Intellectuelle.

Rédigé par l’ancien ambassadeur de Chine, Jon Huntsmam, et le directeur du renseignement national de Barack Obama, Dennis Blair, le document alerte le pays sur le fait que les actes de piratage informatique coûteraient aux Etats-Unis 300 milliards de dollars chaque année, dont une large majorité serait à imputer à la Chine.

Ne s’arrêtant pas à un simple bilan chiffré, le groupe de travail s’est également penché sur les moyens d’endiguer cette vague de cyberattaques en provenance de l’Empire du Milieu.

La liste de recommandations de la Commission Américaine sur le Vol de Propriété Intellectuelle point par point

– Désigner le Conseiller à la Sécurité Nationale et le Secrétaire au Commerce comme principaux garants de la protection de la propriété intellectuelle

– Renforcer 337 mesures de la Commission Internationale du Commerce pour la confiscation des biens volés

– Refuser l’utilisation des systèmes bancaires américains aux entreprises à qui profitent ces vols

– Modifier la loi sur l’Espionnage Economique Européen pour donner des moyens d’action privés aux agences fédérales

– Demander à la Commission Fédérale du Commerce l’application de sanctions plus fermes à l’encontre des entreprises étrangères utilisant des données issues du vol de propriété intellectuelle

– Fournir davantage de financements aux agences gouvernementales comme le FBI pour pouvoir lutter plus efficacement contre le vol

– Imposer des taxes douanières d’importation depuis la Chine à hauteur de 150% du total des pertes américaines subies l’année précédente par le vol de propriété intellectuelle

Des mesures qui pourraient encore se durcir pour lutter contre le piratage

Ce qui n’a finalement pas été inclus dans ce rapport, mais qui a tout de même fait réagir bon nombre de personnes l’ayant eue entre les mains, est une note concernant les autres moyens de défense face aux cyberattaques si le vol de propriété intellectuelle depuis la Chine venait à continuer.

jon-huntsman

Cette dernière recommandation, bien que contraire aux lois internationales actuellement en vigueur, faisait état d’autoriser par le Congrès et l’Administration Américaine des actions agressives en réponse aux attaques perpétrées par les voleurs.

On ne souhaite bien évidemment pas que les Etats-Unis en arrivent à de tels extrêmes, car cela pourrait déclencher une escalade qui mènerait inévitablement les deux pays vers une cyberguerre venant perturber l’équilibre mondial déjà si fragile.

A propos de moi

Metre pouces

Votre commentaire