Bon plan du jour !


Un homme de la province du Fujian et dont on pense qu’il avait remis en liberté sa tortue, s’est retrouvé à l’hôpital après que l’animal l’a eu atteint au visage et mordu ses lèvres en un « baiser d’adieu douloureux et passionné » (c’est du moins comme cela que des internautes ont qualifié la chose). Des photos de la scène ont été mises en ligne sur Weibo (le Twitter chinois) et rapidement dupliquées. C’est qu’il s’agit d’une leçon à bien retenir : vous aimez les animaux et c’est très bien mais il ne faut jamais, au grand jamais mettre son visage juste devant une tortue serpentine. Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle ainsi. Evitez aussi d’en avoir une chez vous. À la suite de ce baiser, il a fallu immédiatement hospitaliser l’homme. La photo a été prise par un de ses amis ; ensemble, ils ont décidé de la diffuser afin de rappeler aux gens qu’ils ne doivent pas négliger leur propre sécurité lorsqu’ils élèvent un animal.

Selon le Daily Shanghai, l’animal incriminé est une tortue serpentine, un reptile dangereux originaire d’Amérique du Nord. Une de ces tortues a été découverte en 2010 au lac Weishan (appelé aussi lac Nansi), dans la province de l’Anhui. C’est ce qu’affirme également The Telegraph (l’édition en ligne du Daily Telegraph). Selon les autorités locales, la tortue en question pourrait être un animal domestique qui aurait été remis en liberté.

Les tortues sont considérées comme dangereuses pour l’écosystème chinois et consigne a été donnée à la population de ne pas les relâcher.

Non, s’il vous plaît, ne me dites pas qu’on s’Anhui ferme…

2 Commentaires sur “Il roule une pelle à une tortue serpentine et se retrouve à l’hôpital

  1. J’ai mis au moins 5 secondes à comprendre anhui ferme (anne rouai ferme ?) :D.

    Bon, même problème en France ou des tortues dites de Californie sont lâchés dans les étangs des parcs par les crétins qui achètent des animaux sans penser aux conséquences… Ces tortues bouffent tous les poissons. Elles ressemblent au tortues qu’on trouve dans les temples bouddhistes en Chine, je ne sais pas si ce sont les même…
    Au vu du nombre de carpes de brocard, (dit maladroitement koi en français, qui veut juste dire carpe en japonais), dans les temples, soit elles n’ont pas un grand appétit, soit les carpes se reproduisent plus vites que les lapins…

  2. La prochaine fois il fera cela avec une petite chinoise ce sera moins dangereux enfin je crois

Votre commentaire