Si les smartphones Huawei en Chine ont toujours pu se passer des GMS (Google Mobile Services) , qu’ils semblent aussi avoir leurs alternatives pour le marché Russe (Forcement le coté espion US ….), Le prochain grand coup de Huawei en Inde est susceptible de conclure un partenariat avec le système d’exploitation régional indien, IndusOS . Cette décision permettra à Huawei d’accéder à plus de 400 000 applications régionales en Inde dans plus de 12 langues indiennes différentes. Cela pourrait s’avérer être une stratégie importante pour la relance du géant chinois sur le marché indien cette année.

Le rapport est publié via Economic Times, qui indique qu’un accord entre Huawei et IndusOS sera bientôt finalisé. Le géant chinois n’a pas réussi à percer le marché indien, contrairement à ses rivaux comme Xiaomi, Realme et OPPO. L’interdiction commerciale de l’année dernière a eu un impact supplémentaire sur les activités de l’entreprise dans la région. C’est donc un accord très important pour l’entreprise qui cherche à faire son retour sur le marché indien.

Le partenariat de Huawei avec IndusOS est logique. L’année dernière, la même entreprise s’est associée à Samsung pour proposer plus de 400 000 applications régionales aux utilisateurs de smartphones Galaxy via sa plateforme App Bazaar. De plus, en juillet 2019, la branche d’investissement de Samsung, Samsung Ventures a acquis une participation de 20% dans la société. IndusOS est également l’app store par défaut sur un certain nombre de marques de smartphones locales comme Micromax, Intex, Karbonn.

Exploiter le marché régional est vital pour la croissance de Huawei dans la région. Le manque d’ applications Google comme Gmail, YouTube et Maps va être un énorme inconvénient pour Huawei en Inde. Cependant, avec la bonne stratégie qui inclut une expérience personnalisée pour les utilisateurs indiens, l’entreprise peut avoir un certain espoir de renaissance.

Le logiciel est le plus gros problème pour Huawei en ce moment. Mais il a déjà alloué 1 milliard de dollars à un fonds mondial pour stimuler le développement d’applications. La société promet également des incitations allant jusqu’à 17 000 $ aux 150 premiers développeurs en Inde pour publier des applications sur sa propre boutique Huawei AppGallery. Lors d’un événement officiel fin février, la société a révélé que Huawei AppGallery est actuellement le troisième magasin d’applications au monde.

Cependant, même si sa boutique propose des millions d’applications publiées, il reste à voir si les personnalisations régionales et les liens stratégiques avec les meilleurs développeurs sont suffisants pour convaincre les consommateurs d’utiliser des alternatives pour des applications très populaires comme Gmail et YouTube.

By GLG

A propos de moi

JTGeek by GLG

Greg ou GLG pour les fans Du JT Geek.

Votre commentaire